Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
  Hors-ligne
 Sujet du message : Matornia Crin des Neiges
Message Publié : 13 Octobre 2013, 01:02 

Inscription : 01 Octobre 2013, 21:11
Message(s) : 31
Matornia Crin-des-neiges est née aux Pitons du Tonnerre, d'un père forgeron en ville et d'une mère chamane qui tenais le rôle de femme au foyer après leur union.

La jeune Matornia grandis tranquillement en ville, loin de bien des soucis, bien éduquée par ses parents qui s'assuraient de son bonheur, tout comme son grand frère, plus âgé de 6 ans qu'elle. Les parents étaient respectueux des traditions de leur peuple et en pratiquaient les divers rites face à leurs enfants, mais ils ne les obligèrent jamais a en faire de même, estimant qu'ils pouvaient acquérir eux même ces habitudes avec le temps, et si ils le voulaient bien, car en effet, les parents élevèrent les deux enfants en leur apprenant le respect de tout et de chacun. Ils pensaient inutiles de leur enseigner comment rendre grâce a la Terre Mère, car celle ci ne recevrais jamais un manque de respect venant d'eux, et les aimerais comme chacun des Shu'alo.

Les années passèrent et le premier né de la famille fut en âge de choisir sa voie. Il empreinta celle du guerrier, rêvant de prendre les armes pour repousser tous ceux qui menaceraient les siens. C'est avec obstination et determination qu'il avança sur la voie du brave. Mais les vertes prairies de Mulgore n'étant pas sous une menace de grande envergure de façon directe, il choisis de s'engager dans les rangs des armées de la Horde, et fut envoyé combattre à Orneval.

Pour aussi longtemps qu'il avait vécu sous le tipi familial, la jeune Matornia adorais entendre les histoires de son grand frère, qu'elle admirais plus que tout. Elle se régalais chaque jour des anecdotes qu'il venais de vivre, comme les choses qu'il apprenais, des combats a mains nues qu'il menais face à ses camarades, ou encore de faux récits de Harpies gigantesques qu'il avait terrassé avec une main seulement. Portant avec lui les rêves de son frère, la jeune taurenne au pelage blanc se décida bien vite a suivre ses traces.

Mais quelques semaines après son départ, une lettre parvins au père de famille. Son fils avait trouvé la mort au champ d'honneur. Les deux parents et Matornia pleurèrent leur proche disparu, mais furent reconfortés de savoir qu'avant de mourir, il se battit comme un lion et emporta avec lui plusieurs de ses ennemis avant de s'effondrer. Le soir même, devant le feu du tipi, personne ne mangea, ni ne parla. Matornia fixais les flammes, revoyant son frère et s'en voulant de ne pas avoir été là pour le secourir. Alors elle fit une promesse, à ses parents, et à elle même. Elle allais devenir une guerrière elle aussi, mais elle n'allais pas suivre les traces de son frère. Elle allait le surpasser.

« Je vais devenir une guerrière si forte et connue que la seule évocation de mon nom fera fuir mes ennemis ! Je deviendrais une légende qui renversera tant le cours des batailles que tant que je serais en vie, plus personne n'osera nous faire la guerre ! »

Alors la jeune guerrière en herbe entama aussitôt que possible la même formation que son défunt frère. Sa détermination sans faille impressionna les maîtres, et beaucoup de ses camarades. Elle remportais chaque duel, haut la main, et ne reculais jamais devant la difficulté, revenant sans cesse a la charge, en demandant toujours plus. Les maîtres craignirent que tant de zèle la rendent violente et aveugle de ses actes, aussi, ses parents se chargèrent de sans cesse lui rappeler les bonnes manières et le respect de chaque chose, afin qu'elle garde a l'esprit qu'il ne suffit pas de frapper pour résoudre tous les maux du monde. La jeune Matornia savais alors frapper fort et juste, mais les leçons de ses parents lui faisait a présent douter de chaque coup qu'elle donnais. Elle se demandais sans cesse si ce qu'elle faisait était la bonne chose à faire. Ainsi naquit en elle un doute et bientôt une forme de timidité qu'elle maintenais enfouie en elle, se concentrant sur le combat lorsqu'il s’imposait, mais devenais plus réservée en dehors.

A l'aube de ses 16 ans, les maîtres convinrent qu'ils n'avaient plus rien à lui apprendre, et qu'elle devrais faire sa route seule. Sa timidité ne les inquiétais pas, car ils savaient que lorsqu'il le fallait, elle devenais a nouveau la redoutable guerrière qu'ils avaient forgé. Il ne lui restais qu'une chose à apprendre, et de loin la plus dure : l'expérience du champ de bataille. Elle emporta l'équipement que son père avait forgé pour elle, et s'empressa de rejoindre Orneval, souhaitant combattre dans le même bataillon que son frère. Mais l'orc chargé du recrutement perçu le doute en elle, et la jugea inapte a rejoindre les rangs, le pensant non fiable quand le danger la menacerait.

Matornia vécut très mal ce refus, et se sentit humiliée, ayant trahi sa promesse, ayant déçu ses parents, et la mémoire de son frère. Elle digéra tant bien que mal cet échec et revint vers ses maîtres, leur demandant ce qu'elle pouvait faire. Ceux ci lui conseillèrent alors d'aller offrir sa force ailleurs, là ou il en manquais, et l'un d'eux suggéra qu'elle aille chez les nouveaux alliés elfes de sangs. Ceux ci étaient plutôt versés dans la magie, alors une paire de gros bras comme ceux de Matornia seraient sans doute utiles. Elle partit alors à Lune d'Argent et rejoignit là bas une compagnie de soldats qui combattaient dans les Malleterres. Sa carrure, sa robustesse et sa brutalité furent très appréciés, et lui redonnèrent confiance en elle.

Un soir en ville, elle fit la connaissance de deux de ses consœurs qui discutaient dans une taverne : Gaelle Cœur de Rage, et Shagata Sombre Vision. Elle devint amie avec ces deux taurennes qui appartenaient toutes deux à un clan, le clan Terre Mère. Matornia resta malgré tout quelques temps encore chez les elfes. La compagnie de soldats qu'elle avait intégré s'étant dissoute, elle rejoignit une troupe, moins militaire et plus aventureuse, ou la aussi sa force fut très utile. Elle voyagea dans plusieurs coins d'Azeroth, a la recherche de trésors, de mythes, de ruines de civilisations...

Un soir, la compagnie fit halte à Cabestan, pour boire une verre dans la taverne. Nul ne sais ce qu'il advient ce soir là, mais le lendemain, on trouva Matornia, le regard vide, errante telle un mort vivant dans les Tarides, déshydratée, sous alimentée, couverte d'un sang qui n'était pas le sien, et surtout, l'esprit tout chamboulé. Elle ne cessait de balbutier des phrases incompréhensibles, seuls les mots « jeux » et « maître » revenaient régulièrement. On la ramena chez elle, où ses parents s'occupèrent d'elle, mais ne parvinrent à la guérir. Sa santé déclinais peu à peu, et aucun guérisseur ne parvenais à la remettre en état.

Un jour, son amie Gaelle appris la nouvelle a propos de Matornia et alla la voir. Elle non plus ne put rien obtenir, mais dit qu'elle connaissais la personne qu'il fallait. Le lendemain, un tauren connu comme étant toujours sur les routes rentra dans le tipi. Il dit qu'il pouvait guérir la jeune guerrière, et après avoir pratiqué un rituel que seul lui et Matornia ont vus, celle ci repris ses esprits, mais sans aucun souvenir de la période vide dont elle sortais, ni de ce qui l'avais rendue ainsi. Le secret resta ainsi enfoui et caché au fond de sa mémoire.

Remerciant le chaman et promettant de ne jamais reparler de ça, les parents de Matornia l'aidèrent a se remettre en état. Quelques semaines de repos et de bons repas la remirent sur ses sabots, et, regonflée a blocs, elle rattrapa avec ferveur le retard des derniers mois, reprenant son muscle et sa vigueur. Pourtant, ce trou dans sa mémoire la laissait perplexe. Elle ne put jamais retrouver ceux qui étaient avec elle ce soir là, et n'appris jamais rien de qui que ce soit. Elle ne savais alors plus trop quoi faire, et se sentais un peu perdue dans sa vie. Ce fut a ce moment qu'on appris que le continent Pandarien fut découvert.

Matornia décida d'y aller, pour faire de l'exploration, et prendre du recul sur le monde qu'elle connaissais, afin de se retrouver. Se furent des moines dans un monastère de la forêt de Jade qui l'aidèrent a faire le vide et lui apportèrent de nouvelles sagesses. Ils sentirent en elle le Doute tapie au fond d'elle, et lui apprirent a s'en débarrasser. Quand elle se sentit prête, Matornia remercia ses nouveaux maîtres et rentra chez elle, pleine d'une ambition renouvelée. Elle retrouva sa famille,ses amis, et rejoignit le clan terre Mère qui est aujourd'hui pour elle sa nouvelle famille.



Aujourd'hui, Matornia est une guerrière accomplie, sans peur, si ce n'est celle de mourir sans l'arme à la main. Elle s’entraîne sans cesse pour être toujours meilleure et devenir la guerrière de légende dont elle rêve. Pourtant, elle ne passe pas son temps sur le champ de bataille, ni à traquer et tuer chaque ennemi possible sur les terres de Mulgore. Elle s’efforce plutôt de veiller sur son clan, car elle pense que leur neutralité apporte dans sa vie l'équilibre avec sa soif de combat, l'empêchant de basculer, mais aussi parce qu'elle trouve que le clan a un peu trop d'anciens et anciennes qui ne font que regretter le passé.

Matornia est calme, amicale, attentive aux autres, mais se montre aussi assez butée avec ses supérieurs, surtout ses anciens, avec lesquels elle prends plaisir a parler comme si ils étaient des camarades de combat. Mais il s agit de fierté et non de méchanceté, car sa force et sa volonté lui font penser que rien ne peut lui être imposé si en son âme et conscience, elle juge que cela ne doit pas être.


Dernière édition par Matornia le 14 Octobre 2013, 21:27, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
  Hors-ligne
 Sujet du message : Re: Matornia Crin des Neiges
Message Publié : 14 Octobre 2013, 09:44 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Septembre 2013, 20:28
Message(s) : 168
Un chouette historique, merci !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Imperium - Modified by Rey phpbbmodrey
Traduit en français par Maël Soucaze.