[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions.php on line 4752: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at [ROOT]/includes/functions.php:3887)
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions.php on line 4754: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at [ROOT]/includes/functions.php:3887)
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions.php on line 4755: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at [ROOT]/includes/functions.php:3887)
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions.php on line 4756: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at [ROOT]/includes/functions.php:3887)
Terre Mère • Consulter le sujet - Les contes d'horreur

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
  Hors-ligne
 Sujet du message : Les contes d'horreur
Message Publié : 15 Août 2014, 01:15 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Juillet 2014, 21:13
Message(s) : 83
Voici les histoires que j'ai raconté cette nuit.
Suivi des autres histoires racontées par d'autres membres de l'assemblée (en réponse à ce post demain après correction si vous voulez les poster vous-même n'hésitez pas ^^)

La trolle blanche :

La légende raconte, qu'un jour, un orc voyageant seul, en direction de la Crête Fulmineuse à Azshara rencontra son destin.

Il allait à la Crête afin de faire du minage pour son contre-maître d'Orgrimmar qui avait un besoin urgent de minerais pour son établi, en chemin il rencontra une trolle.

Toute vêtue de blanc, elle était d'un teint très pâle et le regard vitreux dans le vide, ce qui ne manqua pas de donner un frisson à cet orc plutôt téméraire.

Elle lui expliqua qu'elle devait ce rendre au nord pour aller voir un endroit particulier de manière assez évasive sur l'endroit en question.

Mais comme c'était sur son chemin, l'orc lui proposa de monter avec lui sur sa monture, après tout, il était serviable...

Pendant le voyage, il ne manqua pas de lui poser des questions sur sa vie pour égayer un peu ce trajet monotone, comment elle s'appelait ?

Qu'est-ce qu'une trolle faisait seule sans monture en plein Azshara alors qu'Orgrimmar propose de nombreux services de voituriers ?

Quel âge avait-elle ?

Et pleins d'autres questions qui lui permettrait d'en savoir plus sur cette mystérieuse femme.

Cependant elle resta muette à toutes ses questions, se contentant de donner quelques indications sur l'endroit où elle souhaitait se rendre.

Elle répétait inlassablement, qu'elle souhaitait aller au nord, plus précisément au nord-est, prêt des falaises.

Alors qu'ils arrivaient tous les deux enfin au nord, elle commençait à haleter. Sans qu'il ne comprenne pourquoi, il se mit à faire ralentir sa monture et à observer avec attention sa route.

En effet, un épais brouillard commençait à se dresser devant eux, et il commençait à ne plus y voir grand chose à quelques mètres devant eux et par miracle il se mit à faire très froid.

De la buée sortait maintenant de la bouche de l'orc à chaque respiration, ce qui lui glaçait le sang et les poumons et ne le mit que d'avantage mal à l'aise.

C'est alors, qu'elle donna des indications supplémentaires à l'orc : par là, ici, à droite...

L'orc quoiqu'un peu effrayé, voulait quand même en savoir plus sur ce mystérieux endroit.

Alors qu'ils arrivaient au bord d'une falaise, elle commença à parler.

« C'est ici, que je suis, c'est ici que... je suis morte dans un accident de zepplin » . Elle poussa alors un hurlement et disparu dans l'obscurité.

La monture de l'orc fut pris alors d'un étrange maléfice face à ce cri aïgu, et fonça droit devant, poussant le pauvre orc et elle-même dans le ravin et ils dégringolèrent la falaise tant et si bien, qu'ils moururent tous les deux en bas.

De nombreux voyageurs racontent avoir vu cette trolle blanche mais pressés ne s'étaient pas arrêtés.
Quelque part, leur égoïsme leur a valu le droit de survivre. Car s'ils s'étaient arrêtés comme le mineur... Qui sait s'ils seraient encore en vie pour le raconter aujourd'hui ?


Marie la Sanglante :

Une légende raconte, que les jeunes vierges de ma tribu lorsqu'elles se sentaient prêtes à enfanter, devaient, à la nuit tombée aller se pencher près de l'eau d'un lac le plus proche, pour y voir le visage de leur futur époux à la place de leur reflet.

Ce rituel devait être fait à la seule lumière d'une bougie et sans qu'un seul mot ne soit prononcé, ni presque aucun son émis.

Cette légende raconte que si le visage de la vierge se reflète dans l'eau et uniquement son visage, alors c'est qu'elle mourra avant d'avoir pu se marier.

Un jour, une jeune fille de mon village, avait peur d'aller voir le visage de son futur époux. En effet, elle ne voulait pas avoir d'enfants car sa mère était morte en la mettant au monde, et elle ne voulait pas subir le même sort.

Cependant, les anciens se montrant très pressant et sous la pression elle finit par céder.

Elle sortie de sa hutte à la nuit tombée avec une bougie comme toutes les femmes de la tribue avant elle l'avaient fait.

Elle alla alors prêt du lac et avant d'arriver elle commença à trembler, pour se donner du courage, et oubliant les indications elle se chuchota « allez c'est bien, tu vas t'en sortir » .

Elle se pencha alors prêt du lac pour y voir le visage de son futur époux, mais ne vit que son reflet.

Elle se mit alors a trembler de plus belle et finit par se dire qu'elle allait bientôt mourir, elle resta quand même très concentrée sur son reflet espérant que le visage de son époux apparaisse mais rien.

Elle se dit alors que les femmes de son village racontait cette histoire pour avoir le choix d'épouser qui elles désiraient le plus et laisser les hommes qu'elles ne souhaitaient pas aux plus malchanceuses qui effrayées par la malédiction acceptaient la demande de qui que ça soit.

Elle entendit alors un bruit dans l'eau, et se concentra pour voir de quoi il s'agissait. Est-ce un poisson ? Une crevette ? Ou une farce des anciennes ?

Elle ne vit rien, donc elle se mit à dire à haute voix : « J'ai compris votre petit jeu et ça ne met fait rien, sortez de là. »

C'est alors que deux mains momifiées sortirent du lac, et essayèrent de l'attraper.

Elle se mit à hurler très fort, et une dame vêtue d'une robe tâchée de sang au niveau du ventre.

Lorsqu'elle se concentra sur l'image de la dame, elle reconnu sa mère que son père lui avait montré en photo, et elle se mit à hurler de plus belle.

La femme prit alors les sabots de sa fille et la tira vers le lac.

On l'a retrouvât morte le lendemain matin, noyée. Le ventre ouvert, elle gisait là sans vie.

La légende raconte alors, que si par une nuit sombre, vous vous retrouvez nez à nez avec un lac, et que vous appelez 3 fois « Marie la sanglante » à la lumière d'une bougie.

Marie apparaît et vous dit votre avenir en vous montrant l'homme que vous allez épouser. Si elle ne montre pas d'images c'est que vous allez mourir. Méfiez vous et....

COUREZ.

Les chiens du diable :

C'est l'histoire d'un couple de gobelins mariés depuis maintenant 30 ans.

Ils s'aimaient à la folie et le simple fait de s'aimer suffisait à leur bonheur.

Mais un jour, alors que le mari était parti dans son laboratoire pour faire des expériences, il périt laissant la gobeline veuve et seule au monde.

A la suite de l'enterrement, elle resta seule auprès de la tombe de son mari, et se mit à pleurer tout le jour durant, ne voyant pas la nuit arrivé elle continua de pleurer.

C'est alors qu'elle entendit des bruits étranges venant derrière elle, elle leva alors les yeux et se rendit compte qu'il faisait à présent presque sombre.

Elle se retournât et vît un chien à 3 têtes, les yeux injectés de sang se tenir devant elle et se mettant à grogner de plus en plus fort contre elle.

Elle prit peur et sans se retourner commença à courir à la sortie du cimetière.

Lorsqu'elle arriva enfin à la sortie, un des chiens lui mordit la jambe mais elle réussi quand même à passer les grilles.

C'est alors qu'elle n'entendit plus rien, elle se retourna mais l'être avait alors disparu.

Mais sans demander son reste elle fuit jusqu'à son domicile.

Le lendemain, calmée de son choc, elle se rendit à nouveau sur la tombe de son mari, elle boîtait car la blessure était en train de s'infecter mais elle refusait de laisser seul son mari.

Lorsqu'elle croisa le gardien du cimetière, elle lui expliqua ce qu'il s'était passé la veille.

Le gardien devint alors livide et la tire très fort par le bras l'amenant dans sa cabane.

Il sorti une bouteille d'eau purifiée appelée aussi « eau bénite » et répandit l'eau sur la plaie de la femme qui hurla de douleur quand l'eau toucha la plaie.

Mais comme par enchantement, la plaie disparue petit à petit.

La dame le remercia et lui demanda des explications sur cette étrange mixture.

Il lui expliqua alors :

« La légende raconte, que si l'on pleure toute la journée jusqu'à la nuit tombée un être cher, celui-ci ne ferme pas la porte des âmes pour donner la possibilité à son conjoint de le rejoindre, cependant, cette porte restée ouverte, donne la possibilité de sortir à des démons des enfers, celui que vous avez croisé.

Ce démon vous a attaqué car il souhaitait vous prendre votre âme. Cette morsure vient du royaume des ténèbres et vous avez failli y entrer mais l'eau bénite vous permet de trouver le repos et dans votre cas, trouver la paix de l'âme » .

La dame comprit alors qu'elle avait un mari formidable qui l'attendait impatiemment au royaume des morts.

Elle vient alors le voir tous les jours, mais cette fois-ci, ce n'était pas le visage plein de larmes, mais plein d'amour, d'espoir et de sourire, car un jour, elle le rejoindrait et tous les deux iront vers un avenir à deux radieux.


Haut
 Profil  
 
  Hors-ligne
 Sujet du message : Re: Les contes d'horreur
Message Publié : 07 Septembre 2014, 01:43 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Juillet 2014, 21:13
Message(s) : 83
Suite et fin (désolée j'ai un peu oublié que j'avais ça à faire ^^;)

Zirix nous a conté une histoire : (cette histoire a faites fuir la pauvre Kelutra d'ailleurs)

ça se passe en Durotar. Une orque était toute seule chez elle. Ses parents partis pour chasser. Elle était toute seule avec son worg. Dans la journée, elle a entendu dire qu'un réprouvé fou était dans le coin. Mais pensait que c'était impossible. Dans la nuit, la petite orque couchée dans son lit, laissait sa main vers son worg qui lui léchait puis elle entendit des bruits de goutte qui tombait provenant de la cuisine Flip... flap... flop...
Flip... flap... flop...
Ce n'était qu'une fuite du bidon de tord boyaux orc... Alors elle retourna se coucher. Et laissa de nouveau sa main vers son worg qui lui léchait toujours. Elle entendit à nouveau le même bruit cette fois-ci venant près de l'entrée, elle partie voir, cette fois une gourde mal fermée...

Elle retourna de nouveau se coucher. Toujours la main vers son worg qui faisait encore la même chose. Puis le bruit recommence venant de la cuisine alors elle y retourne et … trouva son worg pendu par les pattes arrière égorgé avec écrit sur le mur :
"Si ton worg est mort... qui t'a léché la main ? "


Zash'tow nous a conté cette histoire (désolée j'avais corrigé ton parlé troll sur ma copie pardon pardon ^^;) :
C'est l'histoire de deux trolls, un ancien et un jeune, perdus sur une île seuls au monde, enfin... pas tant que ça, ça faisait fort longtemps qu'ils étaient perdus et le jeune commençait à avoir faim... Et il tua, alors, le vieux pour lui manger le cœur et son foie, juste ça, le jour d'après il fut secouru par d'autres trolls, mais la nuit suivante, une fois chez lui, il entendit des voix qui disait « Vekuzz rends-moi mon cœur et mon foie...  Vekuzz rends-moi mon cœur et mon foie je suis au Cap de Strangleronce. ».
Au début le troll en avait pas grand chose à faire et il se fit un gnome pour le dîner... puis parti près de la rivière pour pêcher un poisson pour le lendemain matin et retourna dans sa modeste « maison » et il entendit à nouveau : « Vekuzz rends-moi mon cœur et mon foie, je me rapproche de chez toi. »
Il ne fit même pas attention aux paroles de l'ancien et continua ce qu'il était en train de faire, de nouveau : « Vekuzz rends-moi mon cœur et mon foie, je suis à la rivière près de chez toi. »
Le troll ne réagissait toujours pas... « Vekuzz rends-moi mon cœur et mon foie, je suis à ton feu de camp... »
« Vekuzz rend moi mon cœur et mon foie * crie * JE SUIS LA ! »


Histoire de Sar'kin le Fêlé : (toujours par Zash'Tow)
Déjà faut savoir que nous les Trolls, on aime faire la fête. Mais ça dépend de la lune. Y'a plein de lunes différentes, toujours.

Y'a la lune blanche, où on peut voir loin, même la nuit. Ça c'est la lune qu'on aime bien. Pis parfois, pas souvent, y'a la lune rouge. Ça dépend de ce que le chef il dit, mais ça peut vouloir dire faire la fête, ou alors aller chercher du sang de clan ennemi.

Mais quand on va pas chercher du sang, on chante et on danse autour de grand feu, et parfois, juste parfois, y'a les maléficieurs ils racontent des histoires. Et cette histoire là, c'est un maléficieur qu'il a raconté après avoir rencontré un esprit. Il disait, cet esprit là, était pas comme les autres. D'habitude, les esprits, ils se tiennent debout, fiers. Lui c'est un esprit qu'il était allongé. Tout le temps. Alors le maléficieur, il lui a demandé pourquoi il se levait pas ? Et l'esprit, il a raconté son histoire. C'est une histoire qu'elle se passe pendant une nuit de lune noire. La lune noire, c'est mauvais moko. Tu peux rien voir du tout. C'est les soirs où tous les trolls ils restent en alerte, et certains ils disent que c'est les nuits où Bwonsamdi rappelle les esprits de ceux qu'il aime pas. Cette nuit là, le troll était en train de dormir, les guerriers parlaient autour du feu, prêts si jamais y'a un autre clan qu'il voulait prendre en traître. Et d'un coup, il a entendu un bruit : « TCHAK » : Il ouvre un œil, il regarde autour et rien, il se rallonge paisiblement. Alors il entend encore un « TCHAK » et un autre. Et un autre encore. Le troll il écoute attentivement, et il se rend compte qu'il entend plus ce qu'il avait l'habitude d'entendre... Les voix des guerriers près du feu ? Elles sont plus là... Le vent dans les arbres ? Plus un souffle. Les animaux dans le lointain ? Envolés.
Plus rien, et puis finalement, juste un bruit, un frottement sur le sol et juste après, une respiration qui siffle : «  Hiiiii....hiiii...hiiiiii ».

Le tintement léger du métal : « Ting... ting ».
Le troll, il voulait réagir, se lever, crier, appeler les guerriers. Mais la peur, elle lui serrait le cœur tellement fort, qu'il arrivait même pas à se redresser dans sa couche. Et c'est là qu'il l'a vu entrer. Une grande silhouette qu'elle était toute sombre. Il faisait tellement noir qu'il arrivait pas à voir qui s'était, même pas sûr que c'était un troll. Par contre, il a remarqué que la silhouette, elle traînait des trucs sur le sol, comme des sacs.

Une fois dedans, elle commence à mettre les sacs contre le mur, et à faire des dessins sur le mur. Il faisait tellement noir que le troll il voyait pas... Mais il avait trop peur pour se lever. Il a juste fait semblant de dormir. Et puis la silhouette elle sort dehors, et elle revient avec une torche. Elle se met dans un coin de la case où il peut pas voir. Par contre, il peut voir les sacs contre le mur.

Le premier sac, c'était Ginzah, la jolie trollesse qu'il regardait depuis quelques jours.

Le deuxième c'était Tanz'ewe, son petit frère.

Le troisième sac, c'était Son'tahwe, le vieux sage qu'il visitait souvent.

Les trois ils avaient leur tête entre les mains posées sur leurs genoux.

Le troll, il est resté comme ça à regarder longtemps. Trop d'horreur pour réagir. Il arrivait que à faire semblant de dormir pour que la silhouette elle ait pas des soupçons.

Et après un temps infini que le troll il pensait que ça faisait des heures et qu'il regardait les cadavres en faisant semblant de dormir, la silhouette elle a jeté la torche vers les cadavres. Là, le mur, il était bien éclairé, et il pouvait voir les dessins sur le mur. Sauf que c'était pas des dessins, c'était des lettres « Je sais que t'es réveillé ».

Voilà, merci encore de votre patience, pour l'attente des récits.
J'espère que ça vous a plu.
A bientôt.
Iyeni, la conteuse.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Imperium - Modified by Rey phpbbmodrey
Traduit en français par Maël Soucaze.